dimanche 19 septembre 2010

DU VENT !! pfffffffff...


L'éventail est un accessoire de mode et de confort dont
la principale utilité consiste à créer un léger courant d'air frais,
en ventilant. Son usage est attesté dès l'Antiquité.


En Chine, les premiers éventails étaient rigides et en plumes
(d'ailleurs le caractère chinois désignant l'éventail se compose
de la clé de la « porte » sur le caractère signifiant « plumes »).
Au IIe siècle déjà le bambou était utilisé pour la fabrication
de la monture. Les éventails « pliés »
(invention japonaise selon certains) furent importés
en Europe par les Portugais à partir du XVIe siècle.



Le langage de l'éventail

Le tenir dans la main droite face au visage : suivez-moi jeune homme.

Le tenir dans la main gauche face au visage : je désire un entretienhttp://venteeventail.v.e.pic.centerblog.net/pnycltwe.jpg

Le poser contre l'oreille gauche : je désire que vous me laissiez tranquille

Le glisser sur le front : vous avez changé.

Le faire tournoyer de la main gauche : nous sommes surveillés.

Le tenir dans la main droite : vous êtes trop entreprenant

http://www.federicamatta.com/images/editions/eventail.jpg



Le faire glisser dans la main : je vous hais

Le faire tournoyer de la main droite : j'aime quelqu'un d'autre.

Le faire glisser sur la joue : je vous aime

Le présenter fermé : m'aimez-vous ?

Le faire glisser devant les yeux : je suis désolée

Toucher l'extrémité du doigt : je désire vous parler.

Le poser immobile sur la joue droite : oui

Le poser immobile sur la joue gauche : nonhttp://www.chezarmony.ch/ete/eventail/550/eventail-armony-003-550.gif

Ouvrir et fermer : vous êtes cruel

Le laisser pendre : nous resterons amis

S'éventer lentement : je suis mariée

S'éventer rapidement : je suis fiancéehttp://www.napoleonicsociety.com/images/collectionBW/eventailJosephine.jpg

Le poser sur ses lèvres : embrassez-moi

Ouvert immobile : attendez-moi

Le porter ouvert de la main gauche : venez me parler

Le placer derrière la tête : ne m'oubliez pas.

Avec l'auriculaire tendu : au revoir




widgeo.net

4 commentaires:

  1. J'adore le langage de l'éventail...
    J'ai une collègue peu sympathique qui en a toujours un à la main, je vais décrypter désormais...
    Un régal en perspective...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour la traduction du langage de l'éventail. Votre publication fait heureusement suite à celle de Fausto sur son blog Alloggi Barbaria Blog. Je note l'espièglerie de Norma : elle a beaucoup d'humour et j'imagine ses rires sous cape en voyant sa collègue agiter son éventail. Il faudra nous raconter cela...
    Bonne semaine, Gwendoline!
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. oui! Norma ! il faudra nous raconter!!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Mesdames ou Mesdemoiselles
    Votre intérêt pour l'éventail est fort sympathique !
    Hélas en ce qui le concerne le "langage de l'Eventail" j'ai le regret de vous détromper : c'est une invention des marchands au XIXe siècle : déjà le marketing !
    D'ailleurs,absolument aucune source n'en signale l'existence au XVIIIe siècle.
    Et de plus, comment les messieurs (supposés destinataires de ces messages sémaphoriques) auraient-ils pu répondre ???

    P.H. B. (Place de l'Eventail, www.eventails.net)

    RépondreSupprimer