vendredi 10 septembre 2010

FLASHY...

http://media.paperblog.fr/i/145/1452144/eglise-saint-austremoine-dissoire-L-1.jpeg


NOUS SOMMES VERS 960....

http://u1.ipernity.com/15/35/02/8413502.63ac5dba.560.jpg

L’ancienne abbatiale bénédictine d’ Issoire est la plus grande des églises majeures de Basse Auvergne, Saint-Austremoine, apôtre et premier évêque de l’Auvergne fut enterré à Issoire à la fin du IIIème siècle. Un premier sanctuaire fut probablement construit peu après.

Placée sous le vocable de l'apôtre de l'Auvergne, l'ancienne abbatiale bénédictine d’Issoire dresse une façade du XIXe mais demeure, pour le reste, un splendide et complet exemple de l'art roman. De vastes dimensions - elle est longue de plus de 65 mètres – Saint Austremoine a probablement été construit d'un seul jet dans le second tiers du XIIe siècle. Cet édifice remplace comme église paroissiale sa voisine placée sous le vocable de Saint-Paul, détruite peu après la Révolution.
http://www.soleilauvergne.com/issoire2.jpg



Informations techniques

DescriptionValeur
Dimensions


longueur à l'intérieur 65.11 m
choeur largeur 7.86 m

diamètre des colonnes 0.57 m
coupole hauteur 23.30 m
crypte hauteur sous clé de voûte 3.78 m
déambulatoire largeur 3.20 m
nef hauteur 18.80 m

épaisseur des murs 1 m

largeur du vaisseu central 7.81 m

largeur totale 16.78 m




























Le zodiaque gravé sur les murs extérieurs est magnifique, et a la particularité de comporter un treizième signe, un âne porté par un griffon. L'âne c'est l'humain qui ne peut seul élever son âme. Le griffon, c'est l'église de Saint Austremoine...

polignac_509

polignac_516polignac_5211polignac_5221polignac_5131
polignac_5181polignac_510

polignac_515polignac_514polignac_5122

polignac_511

polignac_5171polignac_5191

LE MEILLEUR EST A L INTERIEUR..ATTENTION LES YEUX...


http://lieuxsacres.canalblog.com/images/sg5_029__892x1200_.jpg
http://lieuxsacres.canalblog.com/images/polignac_529.jpg

http://4.bp.blogspot.com/__3KWoGMxPXs/SHvQShGE3gI/AAAAAAAAAPE/ov9RWGaTsC0/S660/DSCN2723.JPG

Saint-Austremoine d’ Issoire constitue un repère, un signal dans le paysage.
A une certaine heure de la journée, quand le soleil émerge de l’horizon,
une étrange luminosité auréole l’édifice, luminosité qui résulte
de la blondeur du matériau (arkose) au contact du jour naissant.
Lors des restaurations du XIXème siècle, on en rendu à l’église
sa polychromie intérieure. Elle peut choquer. Mais au moins,
rappelle-t-elle que toutes les églises étaient peintes au Moyen-Âge
et que l’habitude actuelle de mettre à nu les murs ne
correspond nullement à la réalité première.

5 commentaires:

  1. superbe billet,
    qui me donne envie de retourner
    en AUVERGUE,
    quelques jours,
    poue voir, ce que je n'ai pas vu,
    la premiere fois...
    merci, GWENDOLINE,
    et doux week end a toi, bizz

    RépondreSupprimer
  2. Incroyables, ces roses, très beaux !

    RépondreSupprimer
  3. c'est une église "majeure"spéciale par sa polychromie!et quand on est à l'extérieur, on n'imagine pas du tout ces couleurs chatoyantes!

    RépondreSupprimer
  4. 'ai vu cette belle église.. c'est comme la pâte d'amandes..à regarder avec plaisir!

    RépondreSupprimer