vendredi 14 janvier 2011

ICI LONDRES...


http://www.huma3.com/repository/reviews/Richter1.jpg
EXPO TATE MODERN
LONDRES

6 October 2011 – 8 January 2012

gerhard richter

1932: Naissance à Dresde

1948: Brevet élémentaire: formation de peintre

décorateur et publicitaire à Zittau (jusqu'en 1951)

1952: Études de peinture (plus tard peinture murale)

à l'Académie des Beaux-arts de Dresde.

1957: L'obtention du diplôme de maîtrise

lui permet de disposer d'un atelier à l'Académie pour trois année.

Mariage avec Marianne (Ema) Eufinger.

1961: S'installe à Düsseldorf où il étudie pendant

deux ans auprès de K. O. Gotz à l'Académie des Beaux-arts.

Il fait la connaissance de Sigmar Polke et de Blinky Palermo.

1962: Il commence à reproduire à l'huile des photographies;

tish, une huile peinte d'après une photographie de presse,

sera le numéro 1 du catalogue

de ses oeuvres qui se poursuit aujourd'hui.

1964:Premières expositions personnelles dans les galeries

Heiner Friedrich à Munich et

Alfred Schelma à Düsseldorf.

1971: Il devient professeur à l'Académie des Beaux-arts

de Düsseldorf - où il enseigne toujours.

1981: Prix Arnold Bode, cassel.

1982: Mariage avec le sculpteur Isa Genzen

1985: Prix Oskar Kokoschka, Vienne.

Vit à Cologne depuis 1983


Richter reprend les codes visuels d'une photographie.
Les flous visibles, les reflets et les halos de lumière
entourant la scène sont autant
d'indicateurs appartenant au champ photographique.

, la nature n'est plus nature.
Comment? Par définition, la nature a cessé d'exister dès lors qu'on la copie.
Cependant Oscar Wilde affirma que c'est la nature qui imite l'art et pas l'inverse.
Alors?

Cette réalité c'est donc celle qu'on veut bien nous
présenter et qui, loin de l'imiter, lui ressemble
comme deux gouttes d'eau. (Aucune goutte ne se ressemble,
donc la comparaison tombe pour ainsi dire, à l'eau...).

Gerhard Richter aura donc réussi à concilier

deux médiums qui se font la guerre depuis plus de 100 ans

et à nous faire comprendre que même à l'aide

de subterfuges, peu de choses sont comparables.

Beaucoup de choses sont différentes, et

c'est là leur meilleur point de comparaison.

http://static.rateyourmusic.com/lk/l/w/cb36451cc9b0a7c003ca17a128075b64/3387011.jpg

Bougie
1982

80 cm X 100 cm

Huile sur toile


Allez, soufflez!

La flamme a vacillé non?


widgeo.net

6 commentaires:

  1. La peinture vacille et se prend les pieds dans le plat des pigments.

    RépondreSupprimer
  2. oupsssssss...quelque soit le degré de qualité d'un travail pictural (dont on peut discuter des heures..)l'artiste au moment où il crée met ses
    émotions, sa sensibilité( peut être aussi pense t-il faire au mieux) et ça, ça se respecte!suis-je naïve ?

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons vu deux de ses toiles à Montréal, au Musée des Beaux Arts et j'ai beaucoup aimé.
    Lorsque nous étions à Londres, on installait ses toiles à la Tate Modern, mais nous n'avons pas pu les voir et nous avons bien regretté...

    RépondreSupprimer
  4. Il s' agit d'une mise en tourbillon, donc d' une réaction positive, ce vacillement nous apporte l' indétermination des repères du regard Gwendoline.
    Vous m' avez mal compris ou je me suis mal exprimé.
    Bon week end !

    RépondreSupprimer
  5. j'ai mal compris!la rhétorique a embrouillé mon esprit!

    RépondreSupprimer
  6. j'aimerais bien aller à Londres! Norma....mais, il faut libérer le planning!!

    RépondreSupprimer