samedi 8 janvier 2011

William Chapman








Depuis un mois il neige à flots. La nuit dernière
Il a plu. Maintenant sous la froide lumière
Du soleil hivernal le givre immaculé
Étincelle aux rameaux du grand bois constellé.
Quel séduisant tableau ! quelle vaste féerie !
Chaque fourré devient une cristallerie ;
Et les blancheurs du lait, de la nacre, du sel,
De l’onyx, de l’argent, de la nappe d’autel,
Sur les branches du Pin, du chêne et de l’érable

13°aujourd'hui! bientôt les robes de coton!






4 commentaires:

  1. Comme c'est joli ! on dirait des petites étincelles blanches ...

    RépondreSupprimer
  2. LE GIVRE...c'est arrivé la semaine dernière...

    RépondreSupprimer
  3. Votre photo est très jolie. Elle vous rend optimiste et nous aussi. Vivement le printemps, même si l'hiver sait se parer d'étincelants bijoux de givre!
    Anne

    RépondreSupprimer
  4. vive le printemps!! j'en ai bien marre des gros pulls, des écharpes, bottes..

    RépondreSupprimer