vendredi 28 octobre 2011

33mètres et 125 ans ...



La statue de la Liberté, en plus d'être un monument très important de la ville de New York, est devenue l'un des symboles des États-Unis et représente de manière plus générale la liberté et l'émancipation vis-à-vis de l'oppression. De son inauguration en 1886 au Jet Age, la statue a ainsi été la première vision des États-Unis pour des milliers d'immigrants, après une longue traversée de l'océan Atlantique.

Un cadeau pour les États-Unis

L'idée d'un présent en gage de l'amitié franco-américaine

et pour le centenaire de l'indépendance du pays est due

au politicien et historien Édouard de Laboulaye, auteur

de Paris en Amérique et des Contes Bleus.

http://www.tunisienumerique.com/wp-content/uploads/statue-liberte.jpg

Bartholdi aurait confié à ce dernier :

« Je lutterai pour la liberté, j'en appellerai aux peuples libres. Je tâcherai de glorifier la république là-bas, en attendant que je la retrouve un jour chez nous.
Auguste Bartholdi, concepteur de la statue de la Liberté.


Quel visage choisir ?

Des sources diverses mettent en avant différents modèles

qui auraient servi à déterminer le visage de la statue.

Cependant, les historiens en sont réduits à des hypothèses

et aucune proposition n'est véritablement fiable et authentique.

Parmi les modèles proposés, on trouve Isabella Eugenie Boyer,

veuve du milliardaire du monde de la couture, Isaac Singer.

http://etienne.biellmann.free.fr/colmar/images/charlotte.jpg
mère de Bartoldi
Selon certaines sources,
Bartholdi se serait inspiré du visage de sa mère...


Fichier:Isabella Eugenie Boyer.jpeg
Isabella Eugenie Boyer (1841-1904) épouse de l'inventeur milliardaire Isaac Merritt Singer, qui aurait servi de modèle pour la statue de la Liberté.

« Une statue représentant la Liberté éclairant le monde, qui consiste, fondamentalement en un personnage féminin drapé,

avec un bras levé, portant une torche, alors que l'autre

tient une tablette gravée, et avec un diadème sur la tête»

Le brevet précise aussi que le visage de la statue possède

des « traits classiques mais graves et calmes »,

http://images.doctissimo.fr/1/divers/kouribum-public/photo/hd/5423550542/1755821a46/kouribum-public-statue-liberte-big.jpg

et note que le corps de la statue est légèrement penché

sur la gauche afin de reposer sur la jambe gauche,

de telle sorte que le monument tienne en équilibre.

Il est en outre précisé que la statue est interdite de reproduction

« de toute manière connue en art glyphique sous forme de

statue ou statuette, ou en haut-relief ou bas-relief, en métal,

pierre, terre cuite, plâtre de Paris ou autre composition plastique. »

http://laflaneuse.org/wp-content/gallery/statue-de-la-liberte/statue-de-la-liberte-montage-1.jpg
, Bartholdi avait besoin d'un ingénieur pour se charger de la structure interne d'une telle statue en cuivre. C'est Gustave Eiffel qui fut engagé pour réaliser le pylône métallique massif qui soutient la statue, ainsi que le squelette secondaire interne qui permet à la « peau » en cuivre de la statue de tenir d'elle-même en position verticale.

3 commentaires:

  1. Bonjour, Gwendoline.

    Oui, il y a faire la belle et faire la belle...
    Très interessant ton billet sur la fameuse statue.
    Merci beaucoup.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Si un jour tu vas à NY, forcément tu la visiteras et tu verras un musée très, très intéressant à l'intérieur.
    BISOUS.

    RépondreSupprimer
  3. j'espère, la visiter! bon dimanche!

    RépondreSupprimer