dimanche 26 février 2012

de Venise...

Blond vénitien

A l'époque de la Renaissance, les femmes élégantes voulant imiter les romaines, qui portaient une perruque blonde, se teignaient les cheveux en blond, avec une certaine eau, appelée "la blonde". Le procédé était le suivant : elles allaient sur l'une de ces petites terrasses posées sur le toit des maisons , qu'on appelle toujours "altane". Là elles se mouillaient la tête avec une petite éponge imprégnée de cette eau , attachée en haut d'une tige.
Ayant fait cela, elles se couvraient les épaules avec un peignoir de soie, ou de toile légère, appelé "schiavonetto" et se mettait sur la tête un cercle de paille, pour former comme les bords d'un chapeau, dit "solana", sur lequel elles étendaient leurs chevaux pour les faire sécher au soleil. Voilà pourquoi dans les tableaux des peintres vénitiens de l'époque, on aperçoit pratiquement toutes les dames avec une chevelure blonde, tirant sur le rougeâtre.

Eh oui ! Elles étaient brunes et non 

blondes  

( je ne suis pas allée sur l'Altana avec un chapeau sans fond)
et passaient leur temps à se teindre les cheveux en utilisant mille potions et secrets de femmes pour que leurs cheveux aient le fameux blond vénitien. 
Pire, une fois la mixture étalée sur les cheveux, elle montaient à l'Altana pour les faire sécher pendant une heure ou deux en plein soleil. 

Pour garder pour autant leur teint pâle, tout aussi à la mode au même moment, les Vénitiennes se coiffaient alors d'un chapeau à très larges bords par le dessus duquel sortaient les cheveux, étalés sur tout le tour du chapeau pour mieux sécher pendant que la tendre peau de leur propriétaire était protégée des morsures du soleil. Que ne fallait-t'il pas faire pour être belle ! 

L’altana (pluriel altane) est une terrasse de construction légère bâtie sur les toits des maisons au « plus près du soleil .Les supports peuvent être constitués de bois, de fer, ou de minces colonnettes de briques. Ces constructions avaient un usage très particulier : permettre aux belles vétiennes d'être encore plus belles et avoir une chevelure d'une couleur très particulière.

Après avoir trempés leurs cheveux dans une savante décoction, faite dit-on de safran, citron et peut-être même d’urine de cheval ,(Il parait que le jus de rhubarbe  composait  aussi cette décoction ....) les femmes vénitiennes, portant un chapeau à large bord, troué en son centre pour laisser passer les cheveux, les étalaient et les faisaient sécher au soleil pour obtenir le fameux blond vénitien…

D’ou l’euphorisme osé :
L’Altana c’est pour les Nanas…



Maintenant celles qui ont  

subsisté servent pour se bronzer...                                                                                              


Fichier:Mariya Magdalena.jpg
Marie-Madeleine est souvent représentée 

dans ses portraits avec de longs cheveux roux
comme ici sur une toile de Anthony Frederick Augustus 

Sandys.


2 commentaires:

  1. COUCOU et bien je ne sais pas pour Herbert
    Pas de nouvelle encore il a peut être des soucis avec son ordi!!!!!!!!!!!
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer