mercredi 6 juin 2012

Chez mon frère...

Près des étangs où la libellule voltige,
Où, dans les soirs d'été, vient se baigner l'oiseau,
On aperçoit l'Iris, qui tremble sur sa tige
Et semble un papillon posé sur un roseau. 
Extrait  :

"L'iris" par Charles Rouvin (fin 19e siècle)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire