mercredi 13 mars 2013

Les jours s'en vont je demeure...




Tableau de Serge Henry LUPANO

LE PONT MIRABEAU
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Et nos amours

Faut-il qu'il m'en souvienne

La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face

Tandis que sous

Le pont de nos bras passe

Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante

L'amour s'en va

Comme la vie est lente

Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines

Ni temps passé

Ni les amours reviennent

Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure
Guillaume Apollinaire
[Alcools]

9 commentaires:

  1. Comme c'est beau toutes ces couleurs roses et turquoises qui se mélangent, j'adore !
    vive le printemps au coeur !

    Un peu de mélancolie printanière avec le poète ?

    RépondreSupprimer
  2. oui! et je crois que Guillaume aurait trouvé ça très romantique, le pont Mirabeau sous la neige!

    RépondreSupprimer
  3. Coule la Seine, bien sûr....
    Mais ce qui me ravit aujourd'hui ce sont tes fleurs roses, roses, rose.....
    Vivement le printemps!!!!
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  4. Oui vivement! y'en a marre du gris et du froid!

    RépondreSupprimer
  5. Il fait beau en Lorraine.. il y coule la Meuse et la Moselle :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai vu de la neige dans ton jardin! raté pour le thé en terrasse!

      Supprimer
  6. On dirait des gerbera, splendide!
    Sous le pont Mirabeau, coule la Seine

    RépondreSupprimer
  7. c'est vrai! des gerbera! belle journée, il neige ici...

    RépondreSupprimer
  8. c'est de quelle siècle le tableau ?

    RépondreSupprimer