dimanche 3 mars 2013

Pourquoi dit-on 'prendre son pied' ?

Il semblerait que du temps des corsaires, quand on partageait le butin, on faisait des piles sur la table, et chacun prenait son revenu, compté en taille de pile. Et l'unité de mesure était le pied. 
Chacun prenait donc son ''pied'' et bien entendu, à terre on s'empressait de le dépenser de manière ''agréable''

Une toute autre interprétation de l’expression ''prendre son pied'' peut être la suivante :

Il semblerait qu’elle soit tout simplement en rapport avec le plaisir évident qu’ont les bébés de mettre leur pied dans leur bouche… !

10 commentaires:

  1. BOnsoir et bien je trouve que tu as eu raison d'en parler
    je prend mon pied pourtant lorsque je taille des pierres rire
    BISOU

    RépondreSupprimer
  2. Etrange votre illustration!
    Je viens de parcourir la bio-bibliographie de ce Salgari Emilio, grand écrivain, précurseur de la science-fiction et habitant dans la Valpolicella...Le pied!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il raconte l'histoire d' un corsaire! le choix est subjectif! sa tête m'a plu...le pied!

      Supprimer
  3. L'expression se retrouve encore dans l'argot du siècle dernier (le 20e ), avant la guerre. Les cambrioleurs parlaient du "Pied" pour la part du butin.

    RépondreSupprimer
  4. La mise en scène de la photo 1 me plaît beaucoup!

    RépondreSupprimer
  5. Ils sont magnifiques les pieds en pierre colorée! Pour le reste je ne sais rien. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si! les mesures anciennes ; la coudée.....on mesurait avec le bras, la main, le pied...

      Supprimer