samedi 9 août 2014

Avec Ikéa....

 La légende de ma  ville .... 
Place des Trois Ayards à Montluçon, au n°10 est née la légende du pavé d'or.
Or, nous propulse dans une étrange aventure, se déroulant sur les rives du Cher, à hauteur de la place des Trois-Ayards. Il faut savoir qu'à l'époque où se déroule cette histoire, la place n' existait pas, car ce lieu était sous les eaux de la rivière. L'eau était partout, 
le quartier que l 'on a nommé Les Marais, témoigne de cette humidité.http://sirene.montlucon.free.fr/images/bd%20couv.jpg
Au cours des millénaires, l a rivière s'est assagie et son cours est devenu plus précis. Pendant une longue période, cet ndroit fut une pépinière de peupliers.
L ' appellation "Place des 3 Ayards" fut donnée lors de son défrichage, quand ce lieu fut délimité par trois peupliés (des Ayards ou Oyards, en patois), un à chaque angle de cette place triangulaire. Ces peupliers ont disparu dans le dernier tiers du 19° siècle, remplacés par des platanes, qui de décennie en décennie se raréfient.
C'est dans ce contexte que se trouve le PAVÉ D'OR, curieuse pierre lisse et brillante, qui recèle l'âme d'une petite Sirène Atlante nonmée IKÉA. C'est en quelque sorte, sa sépulture.
L'histoire :

En début d'hiver, pour fuir la période glaciale, elle remontait un peu le courant et se rendait dans une grotte* spacieuse dont l'accès n'était possible que du plus profond de la rivière. Là, sur un lit de lichen et d'herbes aquatiques, elle attendait le retour des beaux jours, tout en rêvant à son ancien pays, Poséïdia, à son Palais, œuvre d'Attala, situé dans la baie de Parfa, où, avec ses compagnes elle avait connu tant de bonheur. Il ne lui en restait maintenant que le souvenir.

Un jour, en plein cœur de l'été, un groupe d'hommes se mit en quête de cette petite créature qui les charmait, certes, mais aussi les intriguait, du fait que, toujours dissimulée, ils n'avaient pu la voir.

http://sirene.montlucon.free.fr/images/BD%207.JPG

Alors, ce fut une chasse sans merci. Durant une journée entière ces hommes devenus des monstres traquaient la petite nymphe qui essayait d'échapper à ses poursuivants. De guerre lasse, fous de rage, ne voulant s'avouer vaincus, ces chasseurs mirent le feu à l'îlot où elle s'était réfugiée. C'est ainsi que les flammes eurent raison de la petite Sirène. Un cri insoutenable ponctua son anéantissement.

http://sirene.montlucon.free.fr/images/BD%2012.JPG

En fin de journée, à la place de l'holocauste, on pouvait voir au soleil couchant ce pavé d'or irradiant qui allait braver le temps.pave dor carte postale.JPG (12847 octets)

Curieusement, le peuplier fut un arbre funéraire et ce depuis la plus haute antiquité. En grèce, il était en relation avec l e royaume des morts. Cet arbre est censé avoir une certaine mémoire, puisqu' il peut vivre jusqu'à 300 ans. Ce lieu du Pavé d'Or semblerait privilégié, presque magique, régi par quelques forces métapsychiques ; témoin dit - on, de phénomènes inexplicables, sinon étranges.
Pour certains, ce pavé n'est qu'une vulgaire pierre, par contre, pour d'autres, il est perçu tout autrement ; chacun y trouve peut-être ce qu ' il vient y chercher, mais son magnétisme est réel et quoi que l'on dise, il ne laisse personne indifférent.
http://sirene.montlucon.free.fr/images/BD%2011.JPG


 Nom Ikéa de la petite sirène de Montluçon est associé à l'eau et la terre, deux éléments dans lesquels les sirène évoluent.

La racine vient du grec ancien

IKMAD : humidité

Le suffixe ÉA ou EA ou TEA est associé à l'élément terre

ITEA : un saule (arbre de l'eau)
Les racines gauloises
IKORANDA : limite formée par l'eau

d'ou le nom de la petite sirène créé à partir de l'eau et de l'arbre de l'eau

IKMAD -ITEA

IKÉA (l'eau et la terre) qui périra par le feu... (les 3 éléments)

Cette racine se retrouve dans d'autres langues comme le Basque, le Sumérien et l'indo-européen.

3 commentaires:

  1. Merci Gwendoline je ne le savais pas
    tu as raison d'en parler et au revoir à cette petits sirène bisous

    RépondreSupprimer
  2. c'est une copine qui a fait la BD....Bizz

    RépondreSupprimer
  3. Il y a des air de ressemblance avec quelqu'un ! .......... Tu as réussi à te sauver oufff

    RépondreSupprimer