samedi 21 février 2015

PENTURES...

PYRENNEES ORIENTALES 

Si le nom de Corneillà, de résonance romaine, se rencontre assez  tôt dans les chartes, dès 1901,
pour désigner notre petit village blotti dans un humble coin du Conflent, au pied du majestueux Canigou,
celui par contre  de son Eglise Sainte-Marie n'apparaît qu'un siècle plus tard, en 1018,
à l'occasion de la validation du testament de la comtesse de Cerdagne, Guisla, qui venait de mourir.

NOTRE DAME DE PARIS  

6 commentaires:

  1. Bonjour Gwendoline, Merci pour ce petit cours d'histoire et cette découverte.
    Cornellà ! Ça sonne bien !!

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. merci, les pentures sont si travaillées, j'imagine les heures passées....belle soirée!

    RépondreSupprimer
  3. COUCOU Je repasse dés que ma connexion se stabilise rire car là j'en ai assez bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça m'est arrivé aussi la semaine dernière.....c'est pénible! bizz reste zen!

      Supprimer
  4. Coucou,
    C'est vraiment magnifique et plein de mystère!

    Bisous ʕ•́ᴥ•̀ʔっ❤

    Manon

    RépondreSupprimer