vendredi 27 mars 2015

, Toute la lyre...

 

 

Printemps


Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.



Victor Hugo

mardi 24 mars 2015

Je m'amuse, je m'amuse.....

à Noël j'ai eu une tablette....
non! pas comme ça !
 
ni comme ça...
 
oui, je sais je suis très en forme !
et je viens de trouver ...une "appli" : effet cartoon....c'est marrant !
résultats :
 j'ai d'abord essayé sur le chat...
 je fais peur...un peu...

vendredi 20 mars 2015

De mon jardin...

 une hellébore....
 épagnée par la chienne...
 pour combien de temps ...?
 Il faut bien jouer un peu....c'est la tondeuse qui va être contente !

mercredi 18 mars 2015

100 ans aujourd'hui...


 
 
On ne présente plus Jean ANGLADE. Après Vialatte et Pourrat, il est pour nos contemporains celui qui incarne avec le plus de ferveur et de générosité pour sa terre d’origine et ses habitants l’Auteur auvergnat. 
 Jean Anglade a cent ans, aujourd’hui. Et toute une œuvre qu’il a bâtie en deux temps. Ce que beaucoup ont découvert avec la réédition récente de ses romans première manière. Ceux de sa « période bleue » qui s’achève en 1969. Année où il publie deux titres : Le Point de suspension chez Gallimard et Une pomme oubliée chez Julliard.
Les deux très différents. D’un côté, un jeune Irlandais immigré aux États-Unis part combattre au Vietnam. Quand son avion est abattu par l’ennemi, il saute en parachute. Le roman dure le temps de la descente et de la remémoration. De l’autre, une vieille paysanne seule en Livradois. Le premier s’est vendu à quelques centaines d’exemplaires, le second a connu un immense succès.
Leçon bien comprise. Jean Anglade a tourné la page, changé de ton, d’ambition. Il était littéraire plutôt exigeant, styliste audacieux ; il se fait conteur. Il écrivait loin de l’Auvergne, elle devient le cadre de tous ses livres. Il en dira les gens, les métiers, les traditions. Mais rejettera l’étiquette de régionaliste. « Ma planète c’est l’Homme, dit-il. L’Homme avec ses bassesses, ses grandeurs. »
Son goût pour la simplicité dans les rapports humains fait parfois oublier qu’il est aussi l’auteur, en dehors d’une quantité de romans qu’on peut sans exagérer qualifier d’incalculable, d’une traduction du Prince de Machiavel et du Décaméron de Boccace, ainsi que de biographies de Pascal, Hervé Bazin ou de Sidoine Apollinaire. 
 

jeudi 12 mars 2015

Je craque pour CRACO....

Imaginez un bourg médiéval sous le ciel méditerranéen : des maisons, des places et des palais nobiliaires, des églises… mais pas une âme qui vive. Tandis que vous parcourez ses rues, vous réalisez que le lieu est désert. Abandonné dans les années 1970, le centre historique de Craco, village médiéval de l’Italie méridionale est un village fantôme des plus fascinants.

 

mardi 10 mars 2015

Une souris verte....

Atelier du jour pour les 3 ans....
Une souris verte
Qui courait dans l'herbe
Je l'attrape par la queue,
Je la montre à ces messieurs
Ces messieurs me disent :
Trempez-la dans l'huile,
Trempez-la dans l'eau,
Ça fera un escargot
Tout chaud.
Je la mets dans un tiroir
Elle me dit qu'il fait trop noir (1)
Je la mets dans mon chapeau,
Elle me dit qu'il fait trop chaud (2)
Je la mets dans ma culotte,
Elle me fait trois petites crottes. (3)
 
 
Je l’envoie dans son école
Elle me dit j’en ai ras l'bol
Je la mets dans son p'tit lit
Elle me dit j'dois faire pipi
Je la mets sur un cheval
Elle me dit joyeux carnaval.
 gif 14
 

jeudi 5 mars 2015

mercredi 4 mars 2015

VAiron...

A la base, vairon, pour moi, c'est un petit poisson.... 
Enfant, je pêchais avec mon grand-père, il y en avait beaucoup...

 Vous avez peut être déjà entendu ce terme sans connaître ou vous souvenir de sa signification, et bien avoir les yeux vairons signifie avoir les yeux de couleurs différentes. Médicalement cette particularité est appelée Hétérochromie et la différence peut être entre les deux yeux ou à l'intérieur du même œil. Parmi les personnalités avec des yeux vairons on peut citer Jane Seymour alias Dr Michaela Quinn dans la série Docteur Quinn, femme médecin.

 Jane Seymour elle aussi présente la caractéristique des yeux vairons