jeudi 29 novembre 2012

Avec Emile...

Autoportrait, Emil Nolde 1917Huile sur contreplaqué


Stiftung Seebüll Ada und Emil Nolde Neukirchen, 


Allemagne 


© Nolde Stiftung-Seebüll


1867-1884 : Emil Hansen naît le 7 août

 1867 dans une famille de paysans, dans

 le village allemand de Nolde, près de la 

frontière danoise. 

Il prendra pour patronyme le nom de son 

village natal en 1902, après son mariage.

 Membre d’une famille nombreuse 

marquée par une religiosité teintée de 

paganisme, il fréquente l’école 

communale et les cours de catéchisme 

protestant, tout en participant aux 

travaux agricoles.

1920 : inauguration d’une salle Nolde à la

 National galerie de Berlin.


printemps 1921 : nombreux voyages dans 


toute l’Europe.


mai 1935 : dans la Kunsthalle de Hambourg,


 une salle entière est dédiée à Nolde.

 Certaines oeuvres religieuses, dont La mise 

au tombeau, doivent être décrochées.


été 1937 : campagne nazie contre l’« Art


 dégénéré ». 1052 oeuvres de Nolde sont 

confisquées aux musées allemands.


23 août 1941 : la Gestapo est chargée de 


vérifier le respect de l’interdiction de peindre. 

Pour lui échapper, et puisqu’il lui est 

impossible de se procurer le matériel 

nécessaire, Nolde ne peint que de petites 

aquarelles sur des papiers de récupération.


1942-1945 : Nolde reste cloîtré à Seebüll


.
13 avril 1956 : Emil Nolde meurt à Seebüll.




Emil Nolde (1867-1956), la

 quarantaine venue, se fait soudain 

happer par l’express Van Gogh. 

Il est monté dans ce train rapide, 

plantant là les paysans attablés 

autour d’une bouteille de schnaps 

peints dans un style passablement 

réaliste. 

Soudain, il dope les couleurs et fait 

se lever la tempête au-dessus de

 ses « Moissons » et de ses 

« Rondes endiablées ». 

« La femme qui fume » risque 

même de mettre le feu au tableau 

tout entier. Paul Cassirer, le grand

 marchand berlinois qui a toujours 

soutenu les avant-gardes, accroche

 l’un des tableaux de Nolde près des

 toilettes, à l’occasion d’une 

exposition de groupe

Emil+Nolde+-+Blue+green+sea+with+steamer+%28%29

4 commentaires:

  1. Merci Gwendoline pour ce grand peintre pas assez connu. Je l'ai beaucoup fait travaillé par mes élèves, ces aquarelles sont d'une très grande puissance.

    douce journée

    RépondreSupprimer
  2. oui! c'est un "fauve" en quelque sorte!et son style est si "jeune" qu'il nous saute au visage avec beaucoup d'expression!Je crois que je vais le faire travailler à mes élèves aussi...=_=

    RépondreSupprimer
  3. Je viens te dire bonjour et je vais terminer mon ciment je repasse ensuite bisou

    RépondreSupprimer