dimanche 24 mars 2013

Rebelle du XIVème siècle...


La Cathédrale Saint-Etienne
Vers 1130, l’archevêque Henri Sanglier décide de remplacer la cathédrale du Xème siècle par un édifice grandiose et digne de l’importante métropole sénonaise. Au moment où s’élèvent partout des constructions romanes, Henri Sanglier appelle un architecte novateur qui va proposer une conception révolutionnaire du voûtement, la croisée d’ogives. 

De son nom, Pierre de Cugnièresavocat au Parlement au XIVème siècle ; il s'élevait, avec une énergie peu commune à cette époque, contre les empiètements du clergé sur l'autorité royale et séculière. Sans cesse, il luttait contre la juridiction ecclésiastique.
Philippe de Valois convoqua, à cet effet, les députés du royaume. Le roi prit parti pour le clergé. Un jugement du 29 décembre 1335 confirma les immunités et prérogatives de l'Eglise.
Le clergé, victorieux, ne songea plus qu'à humilier et vilipender le courageux avocat. En dérision, une tête sculptée fut placée dans un coin de pilier de certaines églises, et fut appelée selon les localités : à Sens, Jean du Cognot ; à Auxerre, Jean du Cougnot, et, dans d'autres endroits, Jean du Coignot.
Pendant la Révolution, les Marseillais de passage à Sens, guidés par les Sans-Culottes sénonais, arrachèrent Jean du Cognot de son pilier. Celle tête mutilée se trouve au Musée de la ville.
En 1815, après la chute de Napoléon, Il y eut en France une recrudescence de touristes étrangers, surtout d'Anglais. La disparition de Jean du Cognot était une attraction en moins pour la Cathédrale. C'est alors qu'on fit replacer à l'endroit de la tête disparue une autre tête dont nous ne garantissons pas la ressemblance avec la première.
Dubreuil, dans ses Antiquités de Paris, dit "Nul n'a sensé visité la Cathédrale de Sens s'il n'a pas vu Jean du Cognot".


Si vous êtes attentifs vous remarquerez une petite 

tête en pierre nichée entre les colonnettes du premier 

pilier nord de la nef. Cette figure légendaire dite 

« Jean du Cognot » passe pour être celle de Pierre de

 Cugnières

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire