mercredi 7 mars 2012

La Charte de Venise....

j'ai déjà abordé ce sujet lors d'un précédent billet!
mais depuis il y a la photo du projet définitif
voici une église du 14ème et juste à côté =à 3 mètres !....3 mètres !
 
 je ne mens pas ! à gauche  ; l'église et à droite ;  le musée en construction!pffffff
UN projet de restauration du patrimoine classé et transformation en un musée hyper moderne!

               LA MARQUE DU TEMPS
Lorsque la Charte de Venise
affirme, dans son article 9, que
la «restauration s'arrête là où
commence l'hypothèse», il s'agit
d'une mise en garde contre
les escroqueries architecturales
fantaisistes. Ce petit bout de
phrase, véritable triomphe de la
subtilité philosophique,
voire de l'honnêteté professionnelle, est
la clé rouvrant le débat doctrinal
sur les reconstitutions conjecturales.


 Depuis quelques temps, dans ma ville , une "restauration de bâtiment classé" me fait mal aux yeux! Jugez par vous-même :


 on voit bien le clocher de l'église à droite et juste à côté ! en rouge : le musée!
je crois que je m'énerve pour rien!
il est trop tard!mais comment les architectes
peuvent -ils ignorer 
à ce point la Charte de Venise ?
Même si l'on tente de piéger la
Charte de Venise, pour morceller
son action sur le plan de la
doctrine, elle demeure l'unique
charte pour l'instant à nous guider
dans la conservation et la
restauration de notre mémoire
collective

4 commentaires:

  1. Bonjour, Gwendoline.
    Oui, la charte de Venise fait pleurer...
    Mais toi, tu as de si beaux yeux...
    Merci beaucoup pour cet éclairage...

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis bien contrariée! mais tout ceci n'est pas bien grave!bizz

      Supprimer
  2. Mais en fait, quelle est la différence entre la charte d'Athènes et la charte de Venise ?

    RépondreSupprimer
  3. la charte d'Athènes ? Je ne la connais pas mais j'aimerais bien....elle est traduite j'espère ! ?

    RépondreSupprimer