lundi 19 mars 2012

Rue Corneille, ce matin....

je ne sais pas pourquoi, j'aime les portes bleues! 
en Grèce je suis heureuse!

La porte


La porte de l’hôtel sourit terriblement
Qu’est-ce que cela peut me faire ô ma maman
D’être cet employé pour qui seul rien n’existe
Pi-mus couples allant dans la profonde eau triste
Anges frais débarqués à Marseille hier matin
J’entends mourir et remourir un chant lointain
Humble comme je suis qui ne suis rien qui vaille
Enfant je t’ai donné ce que j’avais travaille
Guillaume Apollinaire, Alcools

8 commentaires:

  1. Moi aussi, j'aime beaucoup les portes bleues, j'en photographie une (toujours la même, d’ailleurs...) quand je vais à Londres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à Londres, je voyais plutôt du rouge! mais je n'y suis jamais allée! et vive le bleu...

      Supprimer
  2. ma famille maternelle est grecque, ma maman est grecque c'est Mon cher pays j'aime le blanc et le bleu de la Grèce c'est si beau ...

    bisous Gwendoline

    RépondreSupprimer
  3. oui! c'est beau! en Tunisie aussi! bizz

    RépondreSupprimer
  4. Je ne prends jamais la porte, je la franchis et sans peur(bleue)et sans reproche.
    Quand ça grince, j'essaie toujours de ne pas sortir de mes gonds.
    Une porte,elle doit être ouverte ou fermée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en graissant un peu les gonds! je pense bien vous éviter de grincer! mais un grain de sable est si vite arrivé! la porte peu aussi être entrebâillée..

      Supprimer
  5. Je passe vite fait, j'ai beaucoup à faire, et j'ai repris le boulot en semaine !!!! Peu de temps pour passer sur les blog Bisous et bonne journée.

    RépondreSupprimer