lundi 7 février 2011

Guillaume Apollinaire








Le Bestiaire ou cortège d'Orphée (1911), Le dromadaire

Avec ses quatre dromadaires
Don
Pedro d'Alfaroubeira
Courut
le monde et l'admira.
Il
fit ce que je voudrais faire
Si
j'avais quatre dromadaires.



http://pilierdebar.canalblog.com/images/apollinaire.gif
http://theatrepassion.blogspirit.com/images/medium_apollinaire_par_marie_laurencin_400.jpg
Guillaume par Marie Laurencin



http://a31.idata.over-blog.com/0/09/10/39/apollinaire-coeur.gif
il était "addicte" des calligrammes...

http://pluritextos.wikispaces.com/file/view/apollinaire-dessin-eiffel.jpg/32839391/apollinaire-dessin-eiffel.jpg
Il y a bien un rapport à établir entre arts plastiques
et arts du langage, tout du moins
concernant leur approche :
écarter la question de la sémiotique du poème
serait de la même légèreté que si
l’on évacuait la question de la figuration en peinture.


6 commentaires:

  1. Bravo pour la poésie visuelle du poète amoureux de Lou!
    Avec les futuristes, quels geysers à eux tous !
    Voilà de la poésie qui fait pschiiit !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. Superbe bonjour
    J'aime ton post.
    J'ai de la poesie pour toute la journée avec toi donc Merci c'est extra

    RépondreSupprimer
  3. On a tous essayé de "faire" des calligrammes !!! Au temps de notre jeunesse !

    RépondreSupprimer
  4. j'essaie encore les calligrammes!! bonsoir! FLO... Merci de ta visite!*_*
    bonne journée!! il fait beau...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    Pourrais-je savoir en quel année le calligramme le coeur à-t-il été publié.
    Merci

    PS : votre blog est vraiment très mignon.

    RépondreSupprimer