jeudi 3 mars 2011

Le voyageur contemplant une mer de nuages






http://lewebpedagogique.com/asphodele/files/2010/12/Friedrich-mer-de-nuages.jpg


Sur ce roc incliné, il rêva de possession comme en peut rêver un

adolescent timide, mais aussi comme un homme exigeant,

un héritier âprement résolu à jouir des biens que lui destinent

le temps et les lois humaines. Il fut, pour la première fois,

seul à décider du sort de leur couple, maître de l'abandonner

au flot ou de l'agripper à la saillie du rocher, comme la graine têtue

qui, nourrie de peu, y fleurissait. .

Le Blé en herbe












4 commentaires:

  1. Je reviens de Montpellier et avant de me reposer je te dis bonsoir

    RépondreSupprimer
  2. Après la grippe en train, attention aux vapeurs délétères !

    RépondreSupprimer
  3. Beau texte de Madame Colette, alliance texte/image inattendue mais très forte !

    RépondreSupprimer
  4. le sort du couple peut être une tempête ou un voyage dans une une mer de nuages ...

    RépondreSupprimer