lundi 23 mai 2011

NEO...



SEURAT ...OU L'art de diviser...






Pour réaliser ce grand tableau de 2m x 3m, Seurat fera pendant des mois
des dessins et des esquisses. de la Seine et de ses berges, des arbres,
des personnages ... Puis il composera son oeuvre avec précision et
rigueur à partir de toutes ces études. Tel un architecte il structurera
l'espace de sa toile et veillera au moindre détail. On est donc tout
surpris de constater que cette démarche très cartésienne débouche
sur une oeuvre subtile, empreinte de grande poésie et d'où
se dégage calme et sérénité.

La Baignade sera proposée au Jury du Salon des Artistes Français qui...
la refuse. Par contre 2500 peintures académiques seront acceptées...


3 commentaires:

  1. Magnifique Seurat, peut-être le vrai père de notre modernité picturale en occident ?
    Bonheur d' avoir vu au grand palais la rétrospective Seurat, avec tous les travaux préparatoires présentés avec la toile majeure. Un très grand souvenir !
    Merci aussi pour le message précédent, deux grands peintres avec les couleurs en hausse.Hardis marins du pavillon des couleurs à plein bord !
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  2. Très intéressant. Le travail de Seurat est de toute beauté.

    RépondreSupprimer
  3. OUI...Seurat! un précurseur...avec ce un concept qui repose sur l'idée que la lumière résulte de la combinaison de plusieurs couleurs, et que donc un ensemble de points colorés juxtaposés peuvent, observés depuis une certaine distance, recomposer l’unité de ton et rendre la vibration lumineuse avec d’avantage d’exactitude....quelle originalité...

    RépondreSupprimer