dimanche 2 juin 2013

soif d'évasion....

Car Je est un autre

Arthur Rimbaud



La maline

Dans la salle à manger brune, que

 parfumait


Une odeur de vernis et de fruits, à mon


 aise


Je ramassais un plat de je ne sais quel


 met


Belge, et je m'épatais dans mon


 immense chaise.




En mangeant, j'écoutais l'horloge, 



- heureux et coi.


La cuisine s'ouvrit avec une bouffée,



- Et la servante vint, je ne sais pas pourquoi,





Fichu moitié défait, malinement coiffée





Et, tout en promenant son petit doigt


 tremblant


Sur sa joue, un velours de pêche rose et


 blanc,


En faisant, de sa lèvre enfantine, une


 moue,


Elle arrangeait les plats, près de moi, 


pour m'aiser ;





- Puis, comme ça, - bien sûr, pour avoir 


un baiser, -



Tout bas : " Sens donc, j'ai pris 'une'


 froid sur la joue... "

6 commentaires:

  1. Le poème d'Arthur Rimbaud fonctionne à merveille ici. Je suis très impressionné par l'interprétation photographique de la peinture de Vermeer, "Girl With Pearl Earring".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la photo est extraite d'un film très réussi sur "la jeune fille à la perle" le travail de reconstitution par rapport au tableau et à l'époque est très impressionnant! comme tu dis! belle journée ...avec du soleil!

      Supprimer
  2. J e viens te dire bonjour et je file faire des photos A plus tard bisou

    RépondreSupprimer
  3. La photo est super belle et que dire de Rimbaud.
    J'aime bien ta roulotte dans la ville et le temps de cochon.
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  4. Merci Claude! je ne fais que subir l'air du temps! avec un peu d'humour! bizz ensoleillées!

    RépondreSupprimer