mercredi 13 mai 2009

Audrey Tautou


Audrey Tautou


http://thisislavie.com/wp-content/uploads/2009/02/2audreytautouzz2.jpg


je travaille avec sa maman...que nous avons baptisée E.T. (Evelyne Tautou)

Née d'un père chirurgien-dentiste Bernard Tautou et d'une mère enseignante, Évelyne Tautou ancienne adjointe au maire de
Montluçon et actuellement vice-présidente de l'agglomération de Montluçon chargée de la culture, Audrey Tautou, a été prénommée ainsi en hommage à Audrey Hepburn, comme elle l'a découvert en demandant l'origine de son prénom à ses parents à la suite de l'insistance des journalistes à ce sujet (cf. En Aparté, saison 2005-2006). Elle passa son enfance et son adolescence dans la ville de Montluçon (Allier, Auvergne) avec ses deux sœurs et son frère gendarme.

lundi 11 mai 2009

Pourquoi les trains klaxonnent-ils lorsqu'ils se croisent ?


http://www.avsim.com/pages/0501/train_sim/orient.jpg


''...avant d'atteindre la queue d'un
train croiseur ou la tête d'un train dépassé''...
C'est ainsi que le règlement SNCF impose aux conducteurs de donner un coup de sifflet (plutôt un klaxon maintenant) afin d'avertir des agents SNCF qui pourraient travailler sur les voies, ou avoir à traverser les voies.
Ce coup de sifflet permet d'éviter aux agents au sol de se faire surprendre par un train qu'il n'auraient pas vu arriver...
Souvenez-vous des pancartes d'avertissement aux passages à niveau ''Un train peut en cacher un autre''.
Pour l'anecdote, sur les lignes TGV, la traversée des voies n'étant permise aux agents qu'en l'absence de tout train (donc sur les deux voies), ce coup de sifflet n'est plus obligatoire.

bleu ....et rose


très fraîche, je trouve, cette toile qui n'est pas de moi!!

vendredi 8 mai 2009

La cuisine japonaise

Qu’est-ce qui fait la réputation de la cuisine japonaise ?
La cuisine japonaise est très variée : on y trouve des poissons crus, des brochettes, des soupes, des fondues, des omelettes, des viandes en sauce, des pâtes, etc. Les produits sont en général très frais et de saison.
C’est une cuisine reconnue pour son extrême raffinement. L’aspect visuel des plats y est aussi important que le goût des aliments.

Quels sont les plats japonais les plus connus ?
Les sushis : bouchées constituées de tranches de poissons crus ou de fruits de mer, servies avec du riz vinaigré.
- les sushis classiques (nigiri) sont faits d’une boule de riz sur laquelle on dépose un morceau de poisson cru
- les makis sont des sushis roulés dans une feuille d’algue
- le chirashi (prononcer "tchirachi") est un sushi dont les ingrédients (poisson, légumes assaisonnés, omelette, etc.) sont dispersés sur un plat de riz


Sushis classiques et makis


Chirashi

Les sashimis : tranches de poissons crus ou de fruits de mer servies sans riz.


Sashimis

Les tempuras : beignets très légers, à base de poissons, de fruits de mer, de viandes ou de légumes. Ils sont traditionnellement cuits dans l’huile de sésame. La tempura est l’une des fritures les plus digestes. Sa pâte est fine et elle est cuite très rapidement.


Tempuras

Les yakitoris : brochettes de poulet grillées.


Yakitoris

Le sukiyaki : plat d’hiver composé de viandes et de légumes sautés sur une plaque chauffante, assaisonnés de sauces spéciales et trempés dans de l’oeuf cru.


Sukiyaki

Le ramen : soupe de nouilles servies avec d’autres condiments, et qui peuvent être accompagnées de viande ou de poisson.


Ramen

Pourquoi la cuisine japonaise est-elle considérée comme saine ?
Les Japonais ont la plus grande espérance de vie des pays industrialisés (82 ans). Cette longévité est attribuable, entre autres, à la proportion moins grande de décès liés aux maladies du coeur.
L’alimentation contribue à cette espérance de vie élevée : la cuisine japonaise est variée et équilibrée. Elle est riche en produits frais et contient peu de sucres et de matières grasses.
Le thé vert consommé en grande quantité au Japon est réputé pour avoir des propriétés thérapeutiques. Plusieurs études montrent que sa consommation pourrait réduire les troubles cardiovasculaires.

Quels sont les condiments servis avec les plats ?
Le shoyu (sauce de soja) : sauce fabriquée à partir de graines de soja fermentées. Toujours présente sur les tables des restaurants, cette sauce s’emploie pour saler les plats. Elle ne doit pas être versée directement dans le bol de riz.
Il existe une sauce de soja sucrée (la sauce "yakitori") utilisée pour tremper les brochettes.


Kikkoman est la marque de sauce de soja la plus connue

Le wasabi : pâte verte au goût piquant préparée avec la racine de la plante wasabi (proche du raifort). Le wasabi est mélangé à la sauce de soja dans laquelle on trempe les sushis et les sashimis.


Wasabi

Le gingembre : le "gari" est du gingembre mariné qui accompagne traditionnellement les sushis. On l’utilise pour rafraîchir le palais entre les bouchées de sushi.


Gingembre

Qu’est-ce que le tofu ?
Le tofu est une pâte blanche au goût assez fade, préparée en faisant macérer du soja dans l’eau. Il entre dans la composition de nombreux plats japonais.


Tofu

Qu’est-ce que le fugu ?
Le fugu est un poisson qui est mortel s’il est mal nettoyé (il faut enlever son foie, ses ovaires et ses intestins). Au Japon, c’est un met considéré comme luxueux et raffiné, et seuls les cuisiniers disposant d’un diplôme d’État sont autorisés à le préparer. Il est servi en sashimi.

Quelles sont les boissons typiques japonaises ?
Le repas est accompagné traditionnellement de thé vert ou de saké, qu’on boit avant ou après manger.
Le thé est la boisson la plus consommée au Japon. Il est servi gratuitement et à volonté dans les restaurants.
Le saké est appelé "nihonshu" par les Japonais (le terme saké désigne au Japon tous les types d’alcools). C’est un alcool à base de riz fermenté, qui fait en moyenne 16 degrés. Il se boit frais ou tiède (à 37°, température du corps humain), selon les goûts, les variétés de sakés (les meilleurs sakés se boivent froids), et la saison (souvent chaud en hiver et froid en été).


Saké

La bière japonaise est devenue la boisson alcoolisée la plus populaire. C’est en général une bière blonde légère qui a un taux d’alcool d’environ cinq ou six degrés et qui se boit glacée.

Combien y a-t-il de repas au Japon ?
La journée est rythmée par trois repas :
Le petit déjeuner typique est composé de riz, d’oeufs crus, de saumon et de soupe de miso (prononcer "misso" - le miso est une pâte fermentée à base de soja).
Le déjeuner est souvent préparé à l’avance et pris rapidement. De nombreuses boutiques vendent des petits plateaux repas appelés "bento".
Le dîner est composé de plusieurs plats servis en même temps, accompagnés de riz et d’une soupe de miso. Il n’y a pas de fromage, et en général pas de dessert.

Quelles sont les règles de savoir-vivre du repas japonais ?
La tradition veut que l’on enlève ses chaussures avant de s’asseoir. Autrefois les Japonais mangeaient assis par terre.
Il ne faut pas lécher ses baguettes, les planter dans le riz ou les aliments, ou s’en servir pour mélanger la nourriture. Les baguettes doivent être posées à côté de l’assiette, sans les croiser.
On ne trinque pas avec un verre de saké (on lève simplement son verre).
Les coutumes japonaises autorisent à parler la bouche pleine, à aspirer les nouilles en faisant du bruit et à boire sa soupe à même le bol.

verlaine





Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres Et sangloter d'extase les jets d'eau, Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.

IL FAUDRAIT SAVOIR...

HOT -DOG


à croquer non ??

jeudi 7 mai 2009

help!

je ne sais pas quoi lire en ce moment !!

l'albatros

video

L’Asie du Sud-Est

Géographie
L’Asie du Sud-Est est une région située à l’est de l’Inde et au sud de la Chine. Elle comprend les pays suivants (classés par population décroissante) :
l’Indonésie
le Viêt Nam
les Philippines
la Thaïlande
la Birmanie (dont le nom officiel est devenu "Myanmar" en 1989)
la Malaisie
le Cambodge
le Laos
Singapour
le Timor-Oriental
le Brunei

C’est une région à forte activité sismique et volcanique. Le climat est principalement tropical (chaud tout au long de l’année) avec alternance d’une saison sèche (précipitations presque nulles) et d’une saison humide appelée la mousson, caractérisée par des pluies fréquentes.

La colonisation
Tous les pays de la région sauf la Thaïlande furent colonisés au 19e siècle par les puissances occidentales : Britanniques (Birmanie, Malaisie, Singapour), Français ("Indochine française" : Cambodge, Laos, Viêt Nam), Hollandais (Indonésie), Portugais (Timor), Espagnols (Philippines) et Américains (l’Espagne vendit les Philippines aux États-Unis en 1898).
Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée japonaise occupa une grande partie de l’Asie du Sud-Est. Après la guerre, les États colonisés revendiquèrent leur indépendance. Celle-ci fut acquise sans heurts dans les colonies britanniques, et après une guerre en Indonésie et dans les colonies françaises (guerre d’Indochine, perdue par la France en 1954).

La guerre du Viêt Nam
Après la guerre d’Indochine, le Viêt Nam fut divisé provisoirement en deux États : le Nord communiste, soutenu par l’URSS et la Chine, et le Sud anticommuniste, soutenu par les États-Unis. La guerre entre les deux États déclencha l’intervention des Américains qui envoyèrent des troupes à partir de 1961. Les Américains quittèrent le Viêt Nam en 1973, et la guerre prit fin en 1975 avec la victoire du Nord communiste.

Les Khmers rouges au Cambodge
Le Cambodge obtint son indépendance en 1953, à la fin de la guerre d’Indochine. La monarchie fut renversée en 1975 par des révolutionnaires communistes appelés "Khmers rouges". Ceux-ci appliquèrent une politique autoritaire d’une brutalité extrême. En 1979, le Viêt Nam envahit le Cambodge et provoqua l’effondrement du régime des Khmers rouges. Le Cambodge redevint autonome en 1989, après le départ des forces vietnamiennes.

L’Indonésie
Population (2005) : 223 millions d’habitants
Langue officielle : l’indonésien
Capitale : Jakarta
Principale religion : l’islam (l’Indonésie est le plus grand pays musulman du monde, mais c’est un État laïc)
Gouvernement : république
Monnaie : la rupiah
PNB/hab. (2005) : 1 279 $

L’Indonésie est le plus grand archipel au monde (environ 18 000 îles, dont Java, Sumatra, Bornéo et Bali) et l’une des zones du globe les plus riches pour sa biodiversité. C’est aussi le quatrième État le plus peuplé au monde.


Mont Bromo, volcan situé sur l’île de Java

Le Viêt Nam
Population (2005) : 84 millions d’habitants
Langue officielle : le vietnamien
Capitale : Hanoi
Principale religion : le bouddhisme
Gouvernement : république, parti unique
Monnaie : le dông
PNB/hab. (2005) : 623 $

La plus grande ville du Viêt Nam est Hô-Chi-Minh-Ville (appelée Saïgon jusqu’en 1975).


Baie d’Ha-Long, située au nord du Viêt Nam

Les Philippines
Population (2005) : 83 millions d’habitants
Langue officielle : le filipino et l’anglais
Capitale : Manille
Principale religion : le catholicisme (les Philippines et le Timor-Oriental sont les deux seuls pays à majorité chrétienne d’Asie)
Gouvernement : république
Monnaie : le peso des Philippines
PNB/hab. (2005) : 1 304 $


Manille

La Thaïlande
Population (2005) : 64 millions d’habitants
Langue officielle : le thaï
Capitale : Bangkok
Principale religion : le bouddhisme
Gouvernement : monarchie constitutionnelle et dictature militaire depuis le coup d’État de 2006
Monnaie : le baht
PNB/hab. (2005) : 3 065 $

L’ancien nom de la Thaïlande est le Siam (le pays a pris le nom de Thaïlande en 1939).


Bangkok

La Birmanie (nom officiel : Myanmar depuis 1989)
Population (2005) : 51 millions d’habitants
Langue officielle : le birman
Capitale : Naypyidaw
Principale religion : le bouddhisme
Gouvernement : dictature militaire
Monnaie : le kyat
PNB/hab. (2005) : 2 039 $

La Birmanie est le plus grand pays d’Asie du Sud-Est.


Rangoon, ancienne capitale et plus grande ville de la Birmanie

La Malaisie
Population (2005) : 25 millions d’habitants
Langue officielle : le malais
Capitale : Kuala Lumpur
Principale religion : l’islam
Gouvernement : monarchie constitutionnelle
Monnaie : le ringgit (ou dollar malais)
PNB/hab. (2005) : 3 439 $


Kuala Lumpur

Le Cambodge
Population (2005) : 14 millions d’habitants
Langue officielle : le khmer
Capitale : Phnom Penh
Principale religion : le bouddhisme
Gouvernement : monarchie constitutionnelle
Monnaie : le riel
PNB/hab. (2005) : 380 $ (le Cambodge est un des pays les plus pauvres d’Asie)


Les ruines d’Angkor (9e au 15e siècle), situées au nord-ouest du Cambodge

Le Laos
Population (2005) : 6 millions d’habitants
Langue officielle : le lao
Capitale : Vientiane
Principale religion : le bouddhisme
Gouvernement : république, parti unique
Monnaie : le kip
PNB/hab. (2005) : 442 $ (le Laos est un des pays les plus pauvres d’Asie)


Le Pha That Luang, monument national situé à Vientiane

Singapour
Population (2005) : 4 millions d’habitants (les Chinois représentent environ 75 % de la population)
Langues officielles : l’anglais, le chinois mandarin, le malais, le tamoul
Capitale : Singapour
Principales religions : religions chinoises (taoïsme, confucianisme)
Gouvernement : république
Monnaie : le dollar de Singapour
PNB/hab. (2005) : 27 842 $ (ce pays est l’un des plus développés au monde, et une place financière majeure)

Singapour est une Cité-État bâtie sur une île.


Singapour

Le Timor-Oriental
Population (2005) : 1 million d’habitants
Langue officielle : le portugais et le tetun
Capitale : Dili
Principale religion : le catholicisme
Gouvernement : république
Monnaie : le dollar des États-Unis
PNB/hab. (2005) : 749 $


Le palais du gouvernement à Dili

Le Brunei
Population (2005) : 0,4 million d’habitants
Langue officielle : le malais
Capitale : Bandar Seri Begawan
Principale religion : l’islam
Gouvernement : monarchie absolue (sultanat)
Monnaie : le dollar de Brunei
PNB/hab. (2005) : 21 675 $ (la richesse du pays est due à ses réserves de pétrole)

Le Sultanat du Brunei est situé sur l’île de Bornéo.


La Mosquée Omar Ali Saifuddin à Bandar Seri Begawan